Quelle espèce de fourmis pour débuter ?

Si nous les humains, nous n’avons que quelques millions d’années d’existence, les fourmis, de leur côté, en ont plus d’une cent-cinquantaine. Il est ainsi normal que nous ayons beaucoup à apprendre d’eux. Mais comment ? En débutant dans leur élevage. Cela nécessite tout de même de savoir quelle espèce privilégier. Voici donc quelques indications allant dans ce sens.

Les Messor et Lasius

Les Messor constituent l’espèce à laquelle on pense le plus quand on parle de fourmis les plus adaptées aux débutants. Leur alimentation majoritairement à base de graines y est pour quelque chose. En effet, les grains sont faciles à trouver et à conserver tout en étant moins chers auprès des boutiques spécialisées. Ce n’est cependant pas la seule raison de la popularité de cette espèce. Il y a également la rapidité de leur développement et le fait qu’elle soit répartie en plusieurs castes. Ce qui en fait une espèce idéale pour une observation chez soi ou en classe.

Si vous vous trouvez en France, l’espèce qui est le plus communément visible en France, la Lasius, fait aussi partie de celles les plus idéales pour commencer un élevage. Elle ne faiblit pas facilement face à des petits problèmes de type manque d’humidité, inondation, températures trop élevées ou trop basses. Son alimentation est cependant à base de miellat ou pseudo-miellat, des nourritures difficilement conservables.

Les autres fourmis idéales pour un début d’élevage

La troisième espèce dans laquelle doit miser les débutants est la Crematogaster. Une de ses branches peut être facilement trouvée dans la campagne française. Il s’agit de la scutellaris. Si vous êtes un éleveur impatient, acheter des fourmis de cette espèce ne vous est pas recommandé, celle-ci mettant du temps à se fonder. Vous pourrez en effet vous lasser. Pourtant, avec le temps et un régime à base de protéine animale, le développement de la communauté se fera d’une manière exponentielle.

La Myrmica figure également parmi les espèces à privilégier quand on est débutant. Vous pourrez notamment la privilégier quand vous avez la possibilité d’offrir un excellent niveau d’humidité à la colonie. Leurs dimensions et le fait qu’ils soient polygynes permettent aux Myrmica d’être des fourmis intéressantes à observer. On peut remarquer leur agressivité qui peut en augmenter l’intérêt à l’élevage de fourmis. Ce qui n’est pas le cas des Formica, dans la nature, ces fourmis constructrices de grands dômes.

Et pour les débutants en quête d’originalité et de challenge ?

Vous pourriez être un débutant qui souhaite surtout avoir quelque chose d’original et relever les défis en élevage de fourmis. Dans ce cas, vous n’aurez pas à vous limiter sur les espèces précitées. Vous pourrez ainsi vous lancer directement dans l’élevage de Tetramotium et de Pheidole. Ces deux espèces partagent un certain nombre de caractéristiques, dont leur petite taille. Vous devrez prévoir pour elles un nid adapté pour éviter une incontrôlable invasion.

Les Componotus sont intéressants de par leur taille impressionnante et la magnificence de leur apparence. Le développement de leur colonie nécessite cependant une très grande patience de votre part. L’aphaenogaster, de son côté, aura besoin d’un nid sablonneux pour pouvoir utiliser les sables pour le transport des liquides sucrés et nourrir sa reine et ses pairs. Elle ne dispose pas en effet d’un jabot social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
You need to agree with the terms to proceed

Articles récents

Suivez-nous

Newsletter

Veuillez saisir une adresse e-mail valide.

Recevez nos nouvelles offres et nouveaux articles de blog.

Menu