Colonie de Camponotus Japonicus

3 avis client
Livré chez vous sous 24h avec Chronopost Paiement sécurisé
Assurance livraison offerte Bien être animalier respecté
Effacer

Gagnez jusqu'à 60 Points.

Tout ce que vous devez savoir sur moi

DifficultéIntermédiaire
HabitationJapon, Chine, Mongolie, Corée, Russie
Reine14 – 17 mm
Taille des ouvrières6 – 14 mm
MajorOui
NutritionLiquides sucrés (miel, sirop, etc.) et insectes
HumiditéAire de chasse : 30 – 50% Nid : 50 – 70%
TempératureAire de chasse : 21-35° Nid : 24-28
HivernationNon

 

acheter des fourmis

La Camponotus Japonicus, qui veut dire en latin “Qui vient du Japon” est une camponotus super intéressante, car contrairement aux autres camponotus elle a un développement très rapide. Facile à nourrir, demandant peu de soin, ne stressant pas, ça fait d’elle une espèce idéale pour les débutants, ainsi qu’aux observations en classe !

La Reine Camponotus Japonicus

La reine de couleur noir foncé, est assez imposante, avec ses 17mm d’envergure. C’est une espèce strictement monogyne (une seule reine par colonie) qui pratique la pleometrose.

Les ouvrières : minors, médias, et majors

Chez les ouvrières, on peut observer un polymorphisme important. C’est-à-dire qu’il y a des ouvrières de tailles différentes, que l’on peut classer en 3 castes : les minors, les médias et les majors. Les majors sont les ouvrières les plus grandes. Elles peuvent être aussi grandes que la reine, et ont pour rôle de défendre la colonie de tout ennemi. Elles se montrent aussi présentes pour s’occuper des tâches que les autres ouvrières ne peuvent pas accomplir comme découper et porter les proies les plus grandes !

Que mange cette espèce ?

L’espèce de Camponotus Japonicus est une espèce facile à nourrir, car elle est omnivore, avec une préférence pour les liquides sucrés et autres aliments sucrés. Elles auront besoin de protéine pour assurer un développement optimal. Elles accepteront volontiers du jambon par exemple, des insectes et d’autres sources de protéines. Pour les insectes, elles préfèrent des petits insectes comme les mouches et les moustiques. Les ouvrières pourront éviter les insectes morts s’ils sont trop gros.

Et dans la nature ?

Dans la nature, vous pourrez observer cette espèce dans les plaines et les lisières de forêt tempérées, sous les arbres. Elles font leur nid dans le sol, directement dans le bois mort, dans des fissures dans la roche mais aussi dans les murs. A taille adulte, on peut compter plusieurs dizaines de milliers d’ouvrières qui peuvent montrer une forte agressivité.


Quelques conseils d’élevage ?

  • Chauffez-les à plus de 25° pour leur assurer un développement optimal.
  • Pas besoin de diapause, mais laissez les pendant quelques mois à température ambiante, la reine marquera une pause dans le cycle de ses pontes.
  • Proposez leur une zone sèche et une zone humide dans le nid, elles auront le choix de se positionner

 

Vous pourrez aussi aimer

Menu