Colonie de Lasius Niger

7 avis client
Livré chez vous sous 24h avec Chronopost Paiement sécurisé
Assurance livraison offerte Bien être animalier respecté
Effacer

Gagnez jusqu'à 25 Points.

Tout ce que vous devez savoir sur moi

DifficultéFacile, idéal pour les débutant
HabitationEurope, Asie, Afrique du Nord, Amérique du Nord
Reine8-9 mm
Ouvrière3-5 mm
MajorNon
NutritionPrincipalement des liquides sucrés (miel, sirop, etc.) mais aussi des insectes
HumiditéAire de chasse : 30 – 50% Nid : 50 – 60%
TempératureAire de chasse : 18-28° Nid : 21-24°
HivernationOui. De fin octobre à fin mars à 5 – 8 °C

 

acheter des fourmis

Avant même la Messor Barbarus, la Lasius Niger est l’espèce la plus recommandée pour les débutants, car très tolérantes aux erreurs que pourront faire ceux qui débutent dans l’élevage de fourmis. Elle est très conseillée aussi pour sa facilité d’élevage. Ces qualités sont aussi un argument pour acquérir une colonie :

  • Elle est ni trop petite, ni trop grande, sa taille est idéale.
  • Un développement très rapide : super prolifique
  • Une espèce très active
  • Très résistante

La Reine Lasius Niger

La reine qui mesure 9mm a de belles couleurs noir brillant et brun. Cette espèce est essentiellement monogyne. Les tentatives en élevage de colonie polygyne échoue dans la plupart des cas. Cependant, la “pléometrose primaire” est possible. Plusieurs gynes peuvent être mises ensemble lors de la fondation. Ensuite, les autres gynes seront élimines par les ouvrières. Seule la gyne la plus en forme et la plus féconde survivra.

Les ouvrières

Les ouvrières chez cette espèce, qui mesure en moyenne 4mm, sont monomorphe, c’est-à-dire qu’elles ont des tailles et des formes similaires. Cependant, qu’au fil du développement de la colonie, les ouvrières seront de plus en plus grande. Il faut compter 6 semaines pour le passage de l’œuf à fourmi.

Que mange cette espèce ?

Espèce très opportuniste et omnivore, elle est très facile à nourrir. Dans la nature, elles se nourrissent de miellat, qu’elles se procurent avec les pucerons qu’elles élèvent. En élevage, vous pourrez lui fournir des aliments sucrés comme de la gelée au miel ou encore du pseudo-miellat. Elles accepteront également des fruits bio. Pour un apport en protéine, vous pourrez lui fournir des petits insectes morts, comme des vers, mouches (séchés ou congelés). La chasse n’est pas son point fort.

Et dans la nature ?

Dans la nature, vous pourrez observer cette espèce dans toute l’Europe, mais aussi en Asie, Afrique du Nord, et en Amérique du Nord. Ouvrez vos yeux, vous pourrez l’apercevoir facilement dans les jardins ainsi que dans les milieux urbains, généralement sur un arbre, poubelle, ou plante infectée de pucerons. Leur nid est creusé directement dans le sol accompagné généralement d’un dôme de terre. À l’âge adulte, une fourmilière peut compter plus de 20 000 ouvrières.

Quelques conseils d’élevage

  • Chauffez une partie de la fourmilière aux alentours de 24° C. Pour un développement optimal, chauffez à 27°.
  • Une période d’hibernation est obligatoire, de fin octobre à fin mars à 5 – 8 °C

 

Vous pourrez aussi aimer

Menu